Outre la contraception dite “classique », il se peut que vous ayez un jour besoin d’utiliser une méthode de contraception d’urgence après un rapport sexuel à risque.

Il existe plusieurs moyens de contraception d’urgence : dans le cas où vous ne souhaitez avoir recours à un traitement hormonal (exemple : la pilule contraceptive d’urgence ou “pilule du lendemain”), il vous est possible d’opter pour une contraception d’urgence non hormonale, à savoir la pose en urgence d’un stérilet au cuivre après un rapport à risque.

Qu’est-ce que la contraception d’urgence non-hormonale ?

Le dispositif intra-utérin (DIU) au cuivre, ou aussi appelé “stérilet” au cuivre est moyen de contraception, en forme de T, de 3 à 4 cm de long en plastique souple, sur lequel est entouré un fil de cuivre. Il existe différents modèles de DIU au cuivre adaptés aux différentes conditions anatomiques des femmes (taille de l’utérus).

Le cuivre, va agir sur les spermatozoïdes en les rendant moins mobiles, moins viables, dans l’utérus. Cette action a pour objectif de les empêcher de remonter dans la trompe qui abrite l’ovule pouvant être fécondé. Plus la teneur en cuivre est importante, plus l’effet toxique sur les spermatozoïdes est important.

Le stérilet entraîne également une réaction inflammatoire dans l’utérus, qui modifie la paroi de l’endomètre, ce qui empêchera alors un ovule fécondé de se fixer dans l’utérus. (Lien article : voir article Diu au cuivre).

Le stérilet au cuivre utilisé en tant que contraception d’urgence peut être posé jusqu’à 5 jours (120 heures) qui suivent le rapport sexuel à risque.

Comment se faire poser un DIU au cuivre ?

Le DIU au cuivre est prescrit par un médecin généraliste, une sage-femme ou un gynécologue.

Lors de la consultation initiale, le professionnel de santé s’assurera de l’absence de contre-indications. Le DIU au cuivre peut être proposé à toutes les femmes, qu’elles aient ou non eu déjà des enfants, à condition d’évaluer dès lors que les risques suivants sont écartés (recommandations OMS) :

  • une infection génitale de l’utérus ou des trompes en cours, ou datant de moins de 3 mois
  • une malformation de l’utérus, un fibrome conséquent ou autre anomalie anatomique utérine pouvant entraîner une déformation de la cavité utérine qui empêcherait l’insertion du stérilet
  • un cancer du col de l’utérus, de l’endomètre non encore traité
  • une tuberculose génitale
  • des saignements vaginaux dont la cause n’est pas identifiée (suspicion de pathologie grave)
  • une hypersensibilité, allergie au cuivre ou à l’un des composants du DIU
  • une IST ou un risque de contamination connu depuis moins de 3 mois

Lors de la deuxième consultation, le médecin peut procéder à une hystérométrie : il évaluera la profondeur, la forme, et la sensibilité de votre utérus à l’aide d’une tige graduée. Il insèrera ensuite la DIU dans l’utérus. La pose est effectuée en cabine et est rapide : elle dure environ deux minutes. Elle peut être douloureuse chez certaines femmes. Il est possible de prendre un antalgique ou un décontractant avant celle-ci en cas d’appréhension.

La pose d’un DIU au cuivre doit faire l’objet d’un suivi gynécologique régulier : 1 à 3 mois après la pose, une visite de contrôle est conseillée pour voir s’il est correctement positionné et que cette contraception est bien adaptée.

Ensuite, comme pour chaque contraception, une visite chez le gynécologue une fois par an est conseillée.

Quels sont les avantages du DIU au cuivre ? 

Les principaux avantages du DIU au cuivre sont sa simplicité, son efficacité, et sa durée d’utilisation.

Il présente également d’autres caractéristiques pouvant répondre aux souhaits et besoins des patientes :

– Il ne contient pas d’hormones. Pour les femmes qui ne souhaitent pas de traitement hormonal, et des potentiels effets secondaires pouvant y être liés, le DIU au cuivre peut être une solution pertinente.

– Son action long terme (5 à 10 ans), pratique, et moins contraignante qu’une prise de pilule quotidienne, tout en considérant les risques d’oubli.

– Le DIU au cuivre peut être retiré à tout moment, et n’a aucun impact sur la fertilité après son retrait : c’est-à-dire que vous pouvez tomber enceinte dès les jours suivants le retrait de ce dernier, contrairement à d’autres méthodes de contraception comme l’injection progestative, qui nécessite plusieurs mois d’attente avant de pouvoir de nouveau obtenir une grossesse.

Quels sont les inconvénients ?

L’inconvénient principal du DIU au cuivre est le qu’il peut allonger la période des règles, et rendre le flux plus abondant, surtout durant les premiers mois après la pose du stérilet au cuivre.  Cependant, si vos règles sont courtes et peu abondantes, la différence sera imperceptible.

Après la pose d‘un stérilet au cuivre il est également possible, pendant quelques jours, d’avoir quelques petits saignements, ainsi que des douleurs au bas du ventre.

Des complications telles qu’un risque d’expulsion, ou de perforation de l’utérus, sont des événements rares.

Où se le procurer et à quel prix ?

Le prix d’un DIU au cuivre est d’environ 30 euros. Il est remboursable à hauteur de 65% par l’Assurance Maladie, et votre mutuelle de santé peut compléter cette prise en charge. Si vous avez moins de 26 ans, vous n’aurez pas à payer pour le DIU et sa pose.

LUNA vous aide :

La fonctionnalité Pilulier de LUNA vous permet d’enregistrer vos prescriptions de médicaments (traitements hormonaux, antalgiques, autres…) et de programmer des notifications à l’heure où vous souhaitez effectuer la prise de celui-ci. LUNA enregistre ces informations afin de vous permettre de suivre l’évolution de votre qualité de vie, et de vos douleurs, liée à vos traitements en temps réel, et aussi… de ne plus jamais oublier de prendre votre traitement 😊