Le cycle menstruel, souvent résumé par les règles, est un phénomène physiologique et naturel, débutant au début de l’adolescence pour s’arrêter à la ménopause. Ce cycle mensuel nécessite une coordination parfaite entre vos divers organes (cerveau, ovaire, utérus) et les moyens de communication dont votre corps dispose (neurones et vaisseaux). 

Chaque femme va donc posséder son propre cycle menstruel en fonction de ses propres caractéristiques d’âge et de contraception.  

Pourquoi le cycle menstruel est-il nécessaire ?

L’objectif du cycle menstruel est de permettre l’ovulation d’un ovocyte en vue d’une grossesse qui se développera dans une muqueuse utérine (endomètre) régénérée tous les mois. En l’absence de grossesse, cet endomètre sera évacué par le phénomène de règles ou menstruations. Ce processus s’effectuera de façon cyclique sur 28 jours.

Le fonctionnement du cycle menstruel

Ce phénomène physiologique se déroule chez la femme en période d’activité génitale, de la puberté à la ménopause. Les variations de la muqueuse utérine, ainsi que le fonctionnement ovarien aboutissant à l’ovulation, dépendent d’un système hormonal orchestré par votre cerveau.

L’enchainement de ces relations est appelé le cycle hormonal. Il débute dans le cerveau au sein de votre complexe hypothalamo-hypophysaire, situé à la base du crâne :

  • votre hypothalamus sécrète une hormone appelée GnRH qui stimule l‘hypophyse votre hypophyse,
  • elle-même sécrète la FSH (hormone de stimulation folliculaire) et la LH (hormone lutéinisante).

Ces deux hormones sont en relation directe avec vos ovaires par la circulation sanguine : la FSH va stimuler les ovaires et provoquer la croissance des follicules porteurs des ovocytes (folliculogénèse) la LH va augmenter au milieu du cycle, créant le pic de LH et déclenchant l’ovulation.

Une fois stimulés, vos ovaires provoqueront la sécrétion d’œstrogènes et de progestérone qui vont permettre alternativement la croissance de votre muqueuse utérine ainsi que son maintien après l’ovulation, afin d’accueillir une éventuelle grossesse. La sécrétion d’œstrogènes contrôle également la sécrétion de LH et de FSH afin d’harmoniser votre cycle hormonal.

La présence d’une grossesse entraînera le maintien de votre muqueuse utérine et donc, l’absence de règles. En opposition, l’absence de grossesse provoquera l’effondrement de la progestérone et l’apparition de vos règles (mélange de sang et de fragments de muqueuse utérine).

Les différentes étapes de votre cycle menstruel

Votre cycle menstruel se divise en trois étapes : la phase folliculaire (croissance des follicules contenant les ovocytes), l’ovulation, la phase lutéale (maintien de la muqueuse utérine).

LUNA Mémo :

Du 1er au 14ème jour : la phase folliculaire

La phase folliculaire correspond à la période entre le 1er et le 14e jour de votre cycle. Cette phase débute donc le 1er jour de vos règles. Durant cette phase, c’est la FSH qui va permettre à l’ovaire de réaliser la croissance de 4 à 5 follicules, afin d’en sélectionner un seul : le follicule dominant.

Ces follicules vont sécréter de l’œstrogène qui va permettre à la muqueuse utérine de se développer, pour atteindre une épaisseur nécessaire au développement d’un éventuel embryon. La durée de cette phase peut varier.

Le 14ème jour : la phase d’ovulation

La phase d’ovulation intervient au 14ème jour. Elle permet au follicule dominant de libérer l’ovocyte dans la trompe de Fallope. Le follicule dominant se transformera en corps jaune, responsable de la sécrétion de progestérone durant la dernière partie du cycle menstruel. 

Du 14ème au 28ème jour : la phase lutéale

La phase lutéale correspond à la période entre le 14e et le 28e jour de votre cycle. La progestérone sécrétée par le corps jaune effectue un rétrocontrôle négatif, et agit comme un frein, sur la FSH et la LH. Durant cette phase, l’endomètre est maintenu épais par la sécrétion de progestérone par le corps jaune.  En cas de fécondation, le corps jaune est maintenu et empêchera la survenue de vos règles. En l’absence de grossesse, le corps jaune se détruit et l’absence de progestérone provoque les règles. Le cycle hormonal redémarre alors.   

Important : seule la phase lutéale est constante et d’une durée de 14 jours. A l’inverse, votre phase folliculaire peut varier, et être responsable d’un cycle menstruel plus ou moins long. Le jour de l’ovulation est donc calculé en fonction de la longueur du cycle habituel.

LUNA vous aide :

La fonctionnalité LUNA AGENDA vous permet en fonction des données de votre cycle menstruel :

De prévoir vos règles

De connaître le jour de l’ovulation pour prévoir ou éviter une grossesse.

La période des règles

Les règles ou menstruations correspondent donc à une perte de la muqueuse utérine représentée par des saignements vaginaux durant une période de 3 à 8 jours. Ce phénomène est complexe et unique dans l’organisme. Il fait intervenir de nombreux mécanismes, notamment inflammatoires.

Afin de renouveler l’endomètre de façon rapide, l’utérus fait intervenir : une réduction du flux sanguin, un œdème important, l’afflux de globules blancs, dégageant des protéines de l’inflammation.

Ces trois actions combinées provoquent l’inflammation prolongée nécessaire à la destruction de votre muqueuse, puis un renversement de situation pour entraîner la croissance d’une nouvelle muqueuse.

Ces variations rapides expliquent un équilibre instable pouvant faire varier la perception de vos règles, notamment en termes de douleurs et de l’abondance des saignements.

En savoir plus : Cycle menstruel et âge

Le cycle hormonal va évoluer relativement selon votre âge, ce qui explique le changement de profil menstruel au cours de la vie.
À la puberté, l’immaturité de votre cycle hormonal ainsi que « l’événement de surprise » que crée l’apparition de vos règles peuvent entraîner des cycles irréguliers, abondants et douloureux. Il en est par ailleurs de même avant la ménopause : le cycle hormonal est perturbé et responsable d’anomalies douloureuses et hémorragiques.


Co-écrit et validé scientifiquement par Dr Jean-Philippe Estrade,

Chirurgien gynécologue et obstétrique, expert en endométriose à l’Hôpital Privé Clairval et la Clinique Bouchard, à Marseille.

Lire aussi : LUNA vous explique : Comment mieux vivre avec ses règles ?