Il s’agit d’une question à la fois très fréquente, parfaitement normale, mais également quelque peu tabou, car difficile à aborder, nous en conviendrons toutes. Pourtant, le phénomène des règles concerne la moitié de la population mondiale depuis la nuit des temps. Rassurez-vous, vous n’êtes donc pas la seule à vous poser des questions sur les règles !

En effet, nous nous sommes toutes un jour interrogées sur cet événement parfois soudain, pouvant être douloureux, matérialisé par une perte de sang provenant de la partie de notre corps la plus intime !

LUNA Mémo : Le mécanisme des règles et des saignements vaginaux

Les règles : c’est une étape inévitable qui participe à l’évolution de la petite-fille que nous étions en jeune femme par la transformation physique de notre corps.

Les règles, ou menstruations correspondent à une desquamation de notre endomètre, formé de cellules endométriales, qui se caractérise par des saignements vaginaux durant une période de 3 à 8 jours. Ce phénomène est complexe et unique dans l’organisme, il fait intervenir de nombreux mécanismes, et notamment des mécanismes inflammatoires (prostaglandines).

Afin de renouveler l’endomètre de façon rapide, notre utérus fait intervenir une réduction du flux sanguin, un œdème important, ainsi que l’afflux de globules blancs (dégageant des protéines de l’inflammation). Ces trois actions provoquent une inflammation prolongée nécessaire à la perte de l’endomètre. Des contractions utérines favoriseront l’expulsion de cette muqueuse accompagnée de sang.

Les règles dépendent du cycle hormonal, qui est différent pour chaque femme et peut également évoluer tout au long de la vie. Ces variations sont en relation avec le fonctionnement ovarien dépendant de la réserve ovarienne, qui sont des caractéristiques propres à notre corps de femme, mais peuvent également être dues à la prise de traitements hormonaux.

Alors… règles normales ou anormales ?

Les règles normales

Il est important de souligner que les règles dites “normales » sont difficiles à définir, car il existe des variations entre les femmes (âge, poids, génétique…). En effet, comme tout phénomène de l’organisme humain, les règles peuvent être perçues et interprétées de façon différente en fonction de votre connaissance du fonctionnement de ce phénomène, de votre perception de la douleur et des saignements.

Bonne nouvelle : il existe tout de même des normes pour considérer vos règles comme « normales » :

1. Le début des règles marque le début du cycle menstruel : c’est le J-0. La durée des saignements doit être comprise entre 3 et 8 jours.

2. Les règles surviennent tous les 28 jours (durée du cycle menstruel). Une variation entre 21 et 35 jours est considérée comme normale.

3. Les règles normales sont régulières. Elles se déclenchent en fonction de la durée du cycle menstruel qui est constant.

4. Les saignements sont limités à 80 ml par jour (soit 1/3 de tasse à café) et les deux premiers jours des règles sont en général les plus abondants.   Important : La quantité des saignements varie au cours de la vie et reste difficile à apprécier. Cependant, si vous constatez la présence de petits caillots et/ou un débordement de sang des protections hygiéniques que vous portez, ces signaux doivent vous alerter (cf. notre paragraphe règles anormales).

5. Les douleurs de règles peuvent également varier selon votre âge et les périodes de la vie, MAIS elles restent considérées comme normales si l’intensité est inférieure à 6 sur 10, durant de courtes périodes, sans entraîner de malaise ni d’absentéisme scolaire ou professionnel.

6. Enfin, vos règles, même normales, peuvent s’accompagner de migraines, de troubles digestifs mineurs, d’un changement d’humeur et/ou de fatigue. Pas de panique ! Ces symptômes sont considérés comme normaux s’ils ne dégradent pas votre qualité de vie.

LUNA vous conseille :

Dans cette situation, il vous est possible de prendre des traitements simples et efficaces comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens (ex: Antadys, Profenid) ou les antispasmodiques  (ex : Spasfon) pour limiter la sensation de douleur.

Les règles anormales

Malgré l’existence de normes décrites ci-dessus, nous devons vous préciser tout de même qu’il peut être difficile de définir des règles anormales.

Subtilité supplémentaire : les règles peuvent varier d’un cycle à l’autre !

Il faudra donc que vous constatiez plusieurs cycles de règles en dehors de la normale avant de vous inquiéter.

Un avis médical sera nécessaire si :

1.Vous rencontrez des règles irrégulières, avec un cycle hormonal tantôt court (inférieur à 21 jours), tantôt long (supérieur à 35 jours).

2. Vos règles sont abondantes, avec notamment la nécessité d’un changement de protection hygiénique très souvent dans la journée et/ou si vous détectez des caillots et des débordements de votre protection hygiénique.

3. La durée de vos règles est inférieure à 3 jours ou des règles supérieures à 8 jours. 

4. Vous observez une évaluation d’une douleur supérieure à 6 sur une échelle de 10 durant votre période de règles.

5. Vos règles sont accompagnées de symptômes généraux (nausées, vomissements, malaises, troubles digestifs…) importants ayant un impact sur votre quotidien : en particulier, si cela vous empêche de vous rendre en cours ou au travail.

LUNA vous aide :

La fonctionnalité LUNAScoring vous permet par les échelles EVA de connaître l’importance et l’impact de vos douleurs. Le Calendrier LUNA offre la possibilité de signaler vos anomalies du cycle menstruel pour savoir si cela est normal ou pas afin de vous orienter vers une consultation médicale.


Co-écrit et validé scientifiquement par Dr Jean-Philippe Estrade,

Chirurgien gynécologue et obstétrique, expert en endométriose à l’Hôpital Privé Clairval et la Clinique Bouchard, à Marseille.


Lire aussi : LUNA vous explique : quels sont les symptômes de l’endométriose ?